Publié le 01. mars 2024

Un hymne non binaire pour le concours Eurovision de la chanson

Nemo représente la Suisse au Concours Eurovision de la chanson de cette année à Malmö. Le talent est en lice avec un opéra pop qui a de bonnes chances de se classer solidement.

Journalist
3207

Une fois la Seconde Guerre mondiale terminée, l'Europe s'est un peu comportée comme un couple séparé invité à la même fête. On se comportait certes correctement, mais les vibrations étaient very much off. Alors pourquoi ne pas mettre un peu de musique pour que tout le monde se détende. Cette idée s'est manifestée en 1956 avec le tout premier concours Eurovision de la chanson.

Le premier concours Eurovision de la chanson a eu lieu en 1956 en Suisse.

Depuis lors, tous les pays d'Europe (et l'Australie et d'autres pays, car la géographie est apparemment une question de point de vue) se réunissent chaque année pour répondre ensemble à la question de savoir combien de paillettes peuvent être mises sur un blazer. La bande-son est une extravagance pop, quelque part entre Broadway à petit budget et le projet de passion à vie d'un professeur de théâtre déjanté.

Après le spectacle, le public vote pour son favori et il y a de fortes chances pour que Nemo en fasse partie cette année. La chanson "The Code" de Nemo couvre un large spectre musical, avec beaucoup de pathos excentrique et un message qui parle parfaitement au public de l'Eurovision: la chanson traite de l'appartenance sexuelle, mais aussi de la découverte de soi et de l'acceptation.

Le message est emballé dans un paquet légèrement chaotique de drum'n'bass, de pop avec des intermèdes de rap et des voix d'opéra dramatiques. "The Code" est donc la chanson la plus audacieuse que la Suisse ait jamais envoyée dans la course et c'est précisément pour cette raison qu'elle constitue le bon choix.

Tu aimes cet article?